DialogEco

A l’interface entre la recherche et la société, le département DialogEco d’AMSE se déploie sur 4 axes : le partage des savoirs, le développement d’outils pour l’analyse de l’actualité, l’intervention dans le débat public et la formation. Il s’appuie sur des études à l'intention d'organismes et collectivités, des conférences et, prochainement des films d’animation.
Sa revue, Dialogues économiques, donne les clés du raisonnement économique et fait du savoir un bien commun à la portée de tous. Elle est partenaire de la revue belge Regards économiques.
  • Presse / expertise

Un « nouveau modèle de croissance économique » pour l’Algérie

Dans une tribune au « Monde », l’économiste Raouf Boucekkine rappelle l’épisode de tentative de réforme économique menée entre 2014 et 2017, qui s’était enlisée dans les contradictions d’un régime déjà incapable de gérer la crise générée par la chute des cours du pétrole.
13 mars 2019
  • Presse / expertise

Repenser la propriété de l’entreprise pour plus de justice sociale

Le pacte proposé par dix-neuf ONG, organisations et syndicats mardi 5 mars afin de « faire face à l’urgence sociale et économique » fait état de 66 propositions. Parmi ces dernières, nombreuses sont celles qui concernent la place du salarié dans l’entreprise et la nécessité d’une réforme en profondeur de cette dernière. Une tribune de Patrick Pintus dans The Conversation.
11 mars 2019
  • Éclairages

24% de moins pour les femmes à la fin du mois ? Décryptage

En 1945, la notion de « salaire féminin » disparaissait des codes civils. « À travail égal, salaire égal », inscrit, depuis lors, la législation nationale française. Mais qu’en est-il, dans les faits ? Cecilia Garcia-Penalosa et Roberta Ziparo, deux économistes, analysent la situation, 74 ans plus tard.
08 mars 2019
  • Presse / expertise

Les mesures en faveur des femmes peuvent se retourner contre elles

Quotas ou contraintes visant à pallier le manque d’opportunité des femmes dans de nombreux métiers n’ont pas toujours les effets escomptés. Aussi faut-il se montrer prudent avant de les imposer, estime l’économiste Cecilia Garcia-Peñalosa, dans une tribune au « Monde ».
07 mars 2019
  • Presse / expertise

Supprimer la taxe d’habitation, un cadeau aux 20 % les plus aisés

Les arguments en faveur de la « suppression totale » de cet impôt ne résistent pas à l’examen, expliquent Martin Collet, Etienne Lehmann (Université Panthéon-Assas) et Alain Trannoy (EHESS, AMSE), dans une tribune au « Monde ».
07 mars 2019
  • Dialogues économiques

Le boycott d’Israël : arme du pauvre ou arme d’exclusion massive ?

De 1962 à 2012, 36 États au total boycottaient Israël pour l’exclure du commerce. Pas de produits, pas de services, pas d’échanges : silence radio… Mais pas trop ! Sur la même période, l’État hébreu exportait à hauteur de 6,4 milliards à ces pays, d’après Lorenzo Rotunno et Pierre Louis Vézina, deux économistes. Entre chiffres officiels et échanges officieux, l’exclusion d’Israël est toute relative. Levée de rideau sur les mécanismes qui agissent derrière cette apparente schizophrénie. De l’intention du boycott, que reste-t-il ?
Référence : Lorenzo Rotunno, Pierre-Louis Vézina, Review of World Economics, 2017.
27 février 2019
  • Éclairages

La malédiction des ressources naturelles est-elle inévitable ?

L’abondance des ressources naturelles n’est pas gage d’enrichissement national. C’est parfois même le contraire ! Algérie, République démocratique du Congo (RDC), Zambie.... Les exemples sont nombreux. Comme s’il existait une « malédiction des ressources naturelles ». Cette théorie économique, développée dans les années 90, est-elle un mythe indépassable ?
  • Éclairages

Algérie : est-il si dur de se réformer ?

82 ans dont 20 au pouvoir et un cinquième mandat à briguer pour le Président Abdelaziz Bouteflika. C’est certainement le symbole de l’inertie - économique et politique - qui ronge aujourd’hui l’Algérie. Le pays pourrait être riche de son or noir et de ses ressources gazières. Mais ces atouts contrastent avec un chômage grimpant à 30% pour les jeunes et une population exsangue. Cette « malédiction des ressources » est due à son immobilisme. Retour sur cette mauvaise gestion des ressources.
  • Éclairages

La Caverne de Kinshasa et les 40 voleurs

Diamants, or, coltan, forêt équatoriale, minerais en tout genre : les sols de la République démocratique du Congo offrent une richesse incroyable. On ne peut pas en dire autant du pays, comptant parmi les plus pauvres au monde, avec 87,7% de sa population en dessous du seuil de pauvreté. Victime d’un passé sanglant, la région a fait l’objet de spoliations sans commune mesure, qui n’ont jamais vraiment cessé.
  • Dialogues économiques

Un vent nouveau souffle sur la Chine : que faire de la pollution ?

Lorsque le poumon économique respire un air pollué, l’économie s’essouffle. Aussi, à force de courir, la Chine est devenue asthmatique. La population atrophiée s’intoxique au rythme des pulsations économiques : produire pollue trop souvent. Natacha Raffin et Thomas Seegmuller expliquent ce que traverse la Chine. La pollution atteint à la fois l’espérance de vie, la stabilité économique et le bien-être. Ils donnent des réponses possibles pour éviter l’asphyxie.
Référence : Natacha Raffin et Thomas Seegmuller, Environmental and Resource Economics, 2017
14 février 2019