Grill

Publications

Revue de philosophie économique / Review of Economic Philosophy: L’agent économique et ses représentations / The Economic Agent and Its RepresentationsBookn° thématique de juin 2018, Emmanuel Picavet et Gilles Campagnolo (Eds.), 2018-11, Volume 19/1, 206 pages, Vrin, 2018

Le 3e Colloque international Philosophie économique a été organisé les 15 et 16 juin 2016 à Aix-en-Provence par le Greqam/Amse. Il a réuni des conférenciers venus de vingt-quatre pays, avec pour orateurs pléniers Cristina Bicchieri, John Davis et Daniel Hausman autour du thème de « l’agent économique et ses représentations ». Nous avons rassemblé dans le présent numéro spécial une sélection de textes présentés et discutés à cette occasion.
La manière dont on peut représenter « l’agent économique » importe à la fois du point de vue de la philosophie économique qui l’interroge, de la théorie économique qui l’utilise, et des travaux empiriques qui s’appuient sur les modèles qu’elle propose et, parfois, impose. Elle importe encore afin de comprendre la façon dont les institutions émergent, dont les sociétés s’organisent et dont divers mécanismes contribuent au « bien-être général » – que ceux-ci apparaissent spontanément ou qu’ils soient le résultat d’une création volontaire et pragmatique. Elle importe enfin également pour envisager (et possiblement) corriger des situations dans lesquelles les marchés sont incomplets ou n’existent tout simplement pas.
La question de l’agence (ou de l’« agentivité ») se pose en économie d’une manière dont la spécificité mérite discussion – prolongeant ainsi les travaux sur cette question. Malgré la diversité des termes rencontrés, en anglais comme en français (le colloque s’étant tenu dans les deux langues), pour désigner cet élément-clé des analyses proposées par les diverses sciences sociales, il semble que les économistes lui prêtent un intérêt qui ne se retrouve pas autant dans les autres disciplines…

L’agent économique et ses représentations : une introductionJournal articleGilles Campagnolo, Jean-Sébastien Gharbi, Philippe Grill et Jean Magnan de Bornier, Revue de Philosophie Economique / Review of Economic Philosophy, Volume 19, Issue 1, pp. 3-13, 2018

Le 3 e Colloque international Philosophie économique a été organisé les 15 et 16 juin 2016 à Aix-en-Provence par le Greqam/Amse. Il a réuni des conférenciers venus de vingt-quatre pays, avec pour orateurs pléniers Cristina Bicchieri, John Davis et Daniel Hausman autour du thème de « l’agent économique et ses représentations ». Nous avons rassemblé dans le présent numéro spécial une sélection de textes présentés et discutés à cette occasion.
La manière dont on peut représenter « l’agent économique » importe à la fois du point de vue de la philosophie économique qui l’interroge, de la théorie économique qui l’utilise, et des travaux empiriques qui s’appuient sur les modèles qu’elle propose et, parfois, impose. Elle importe encore afin de comprendre la façon dont les institutions émergent, dont les sociétés s’organisent et dont divers mécanismes contribuent au « bien-être général » – que ceux-ci apparaissent spontanément ou qu’ils soient le résultat d’une création volontaire et pragmatique. Elle importe enfin également pour envisager (et possiblement) corriger des situations dans lesquelles les marchés sont incomplets ou n’existent tout simplement pas.
La question de l’agence (ou de l’« agentivité ») se pose en économie d’une manière dont la spécificité mérite discussion – prolongeant ainsi les travaux sur cette question. Malgré la diversité des termes rencontrés, en anglais comme en français (le colloque s’étant tenu dans les deux langues), pour désigner cet élément-clé des analyses proposées par les diverses sciences sociales, il semble que les économistes lui prêtent un intérêt qui ne se retrouve pas autant dans les autres disciplines…

Ethique et gouvernance dans le modèle standardBook chapterBernard Grand et Philippe Grill, M. Brasseur (Eds.), 2016-04, pp. 53-68, L'Harmattan, 2016

-

Enquête sur les libertés et l’égalité : Tome 1 : Origines et fondements - Volume 1 : Economie, méthodologie et philosophie politiqueBookPhilippe Grill, E-conomiques, 2015-10, 574 pages, Editions Matériologiques, 2015

Le projet de Philippe Grill est d’enquêter sur les origines et les fondements des doctrines et théories relatives aux libertés et à l’égalité. Son approche est proprement philosophico-économique, au sens où elle s’appuie sur l’une et l’autre discipline. Cette exploration conceptuelle des théories économiques et philosophiques, des hypothèses qui les fondent, des notions qui les irriguent, ou encore des masses de données empiriques aux interprétations multiples, voire contradictoires, se révèle cruciale car c’est à partir de ces doctrines et théories que sont conçues et promues les organisations sociales et les politiques publiques qui déterminent « dans quel monde on vit », en décrétant le possible et l’impossible en ces domaines. L’ouvrage contribue ainsi pleinement aux débats actuels d’éthique sociale en fournissant les moyens de définir ce que pourrait être une organisation sociale « humaniste ».
En effet, si l’on veut changer le monde, il faut le comprendre… Sereinement, pédagogiquement, c’est notamment à cette compré­hen­sion maximale que nous invite Philippe Grill. La somme encyclopédique qu’il nous propose déploie le panorama d’une philosophie économique où sont convoqués les savoirs contemporains issus de nombreuses disciplines (outre les sciences économiques bien sûr, les autres sciences sociales, la logique, l’épistémologie, les sciences cognitives, les neurosciences, la biologie de l’évolution, etc., ainsi que les engagements ontologiques des nombreux penseurs que l’ouvrage étudie). Ici, point de simple juxtaposition de disciplines, mais une architecture des connaissances qui veut montrer que les conceptions idoines sont nécessairement connexes si l’on entend démêler l’écheveau d’un homo œconomicus authentique, renversant le modèle factice que rabâchent les propagandistes de vulgates économiques outrancièrement simplistes et irréalistes. Ainsi, ce livre est un puissant levier de ce mouvement salutaire. Moins

The economic valuation of biodiversity as an abstract goodJournal articlePhilippe Grill et Yves Meinard, Ecological Economics, Volume 70, Issue 10, pp. 1707-1714, 2011

The notion of an economic valuation of biodiversity raises major philosophical and practical challenges, especially due to the fact that biodiversity is an abstract good. Insights from political philosophy and philosophy of language can help to clarify the reliability and scope of the current economic methods that can be used for the purpose of valuing it. The analogy with another abstract good, justice, indeed shows that thinking about abstract goods is a very specific exercise. If they do not take account of this specificity, applications of hedonic and contingent valuation methods can hardly claim to be relevant to value biodiversity. Rawls' theory of justice provides for the conceptual tools to overcome this problem. A reinterpretation, based on the theory of counterfactuals, allows generalizing this account of justice to outline a theory of thinking about abstract goods. This new framework emphasizes the importance of the institutional context in determining the reliability of thinking about abstract goods. It points toward substantial reforms of the methodology of economic valuation. Specifically, it suggests reinterpreting valuation as a dynamic expressive process, where initial steps aim at reinforcing the reliability of later steps through an institutional transformation and stabilization of preferences for abstract goods.

Fondement éthique d’une approche multidimensionnelle de la pauvretéBook chapterPhilippe Grill, A. Leroux et P. Livet (Eds.), 2009, Economica, 2009
Quine : de l'instrumentalisme à la relativité de l'ontologieBook chapterPhilippe Grill et Fabrice Le Lec, In: Leçons de Philosophie Economique, A. Leroux et P. Livet (Eds.), 2007, Number 3, pp. 43-67, Economica, 2007
In Memoriam Paul Ricoeur (1913-2005)Journal articlePhilippe Grill, Revue de Philosophie Economique / Review of Economic Philosophy, Volume 12, Issue 2, pp. 117-169, 2005

Cet article présente une vue d'ensemble de l'oeuvre de Paul Ricœur qui, au-delà de la diversité des questions traitées, s'avère avoir une grande unité. Après avoir adopté une démarche herméneutique qui l'amène à défendre une théorie de l'identité narrative qui donne au concept de personne des Personnalistes un fondement philosophique, Paul Ricœur propose une philosophie sociale cohérente qui transcende la traditionnelle opposition entre libéralisme et socialisme.

Une approche intrinsèque de l'identité pour les sciences socialesJournal articlePhilippe Grill, Revue de Philosophie Economique / Review of Economic Philosophy, Volume 9, pp. 87-114, 2004

Cet article, après avoir rejeté la conception externaliste et réductionniste de l'identité, propose de lui donner un fondement pragmatique et narratif. Il conclut en montrant que cette approche permet de réduirel'opposition entre holisme et individualisme méthodologique et de donner les bases d'une philosophie critique.

Développement durable, éthique et entreprise : une approche critiqueJournal articlePhilippe Grill et Bernard Grand, Economies et sociétés, série K, Volume 38, Issue 4-5, pp. 685-755, 2004

Cet article se propose d'évaluer les responsabilités sociales et morales généralement invoquées pour justifier une implication des entreprises à l'égard du développement durable. Nous en concluons que les rapports entre éthique, développement durable et entreprise sont conceptuellement complexes et que, d'un point de vue pratique, le lien positif que beaucoup voudraient voir s'instaurer dépend de conditions et d'hypothèses encore non vérifiées.

Enquête sur les libertés et l’égalité : Tome 1 : Origines et fondements - Volume 2 : Economie, et métaphysiqueBookPhilippe Grill, E-conomiques, Number 2, Forthcoming

Le projet de Philippe Grill est d’enquêter sur les origines et les fondements des doctrines et théories relatives aux libertés et à l’égalité. Son approche est proprement philosophico-économique, au sens où elle s’appuie sur l’une et l’autre discipline. Cette exploration conceptuelle des théories économiques et philosophiques, des hypothèses qui les fondent, des notions qui les irriguent, ou encore des masses de données empiriques aux interprétations multiples, voire contradictoires, se révèle cruciale car c’est à partir de ces doctrines et théories que sont conçues et promues les organisations sociales et les politiques publiques qui déterminent « dans quel monde on vit », en décrétant le possible et l’impossible en ces domaines. L’ouvrage contribue ainsi pleinement aux débats actuels d’éthique sociale en fournissant les moyens de définir ce que pourrait être une organisation sociale « humaniste ».
En effet, si l’on veut changer le monde, il faut le comprendre… Sereinement, pédagogiquement, c’est notamment à cette compré­hen­sion maximale que nous invite Philippe Grill. La somme encyclopédique qu’il nous propose déploie le panorama d’une philosophie économique où sont convoqués les savoirs contemporains issus de nombreuses disciplines (outre les sciences économiques bien sûr, les autres sciences sociales, la logique, l’épistémologie, les sciences cognitives, les neurosciences, la biologie de l’évolution, etc., ainsi que les engagements ontologiques des nombreux penseurs que l’ouvrage étudie). Ici, point de simple juxtaposition de disciplines, mais une architecture des connaissances qui veut montrer que les conceptions idoines sont nécessairement connexes si l’on entend démêler l’écheveau d’un homo œconomicus authentique, renversant le modèle factice que rabâchent les propagandistes de vulgates économiques outrancièrement simplistes et irréalistes. Ainsi, ce livre est un puissant levier de ce mouvement salutaire. Moins

Enquête sur les libertés et l’égalité : Tome 2 : Théories et prolongements - Volume 3BookPhilippe Grill, E-conomiques, 569 pages, Forthcoming

Le projet de Philippe Grill est d’enquêter sur les origines et les fondements des doctrines et théories relatives aux libertés et à l’égalité. Son approche est proprement philosophico-économique, au sens où elle s’appuie sur l’une et l’autre discipline. Cette exploration conceptuelle des théories économiques et philosophiques, des hypothèses qui les fondent, des notions qui les irriguent, ou encore des masses de données empiriques aux interprétations multiples, voire contradictoires, se révèle cruciale car c’est à partir de ces doctrines et théories que sont conçues et promues les organisations sociales et les politiques publiques qui déterminent « dans quel monde on vit », en décrétant le possible et l’impossible en ces domaines. L’ouvrage contribue ainsi pleinement aux débats actuels d’éthique sociale en fournissant les moyens de définir ce que pourrait être une organisation sociale « humaniste ».
En effet, si l’on veut changer le monde, il faut le comprendre… Sereinement, pédagogiquement, c’est notamment à cette compré­hen­sion maximale que nous invite Philippe Grill. La somme encyclopédique qu’il nous propose déploie le panorama d’une philosophie économique où sont convoqués les savoirs contemporains issus de nombreuses disciplines (outre les sciences économiques bien sûr, les autres sciences sociales, la logique, l’épistémologie, les sciences cognitives, les neurosciences, la biologie de l’évolution, etc., ainsi que les engagements ontologiques des nombreux penseurs que l’ouvrage étudie). Ici, point de simple juxtaposition de disciplines, mais une architecture des connaissances qui veut montrer que les conceptions idoines sont nécessairement connexes si l’on entend démêler l’écheveau d’un homo œconomicus authentique, renversant le modèle factice que rabâchent les propagandistes de vulgates économiques outrancièrement simplistes et irréalistes. Ainsi, ce livre est un puissant levier de ce mouvement salutaire.

Enquête sur les libertés et l’égalité : Tome 2 : Théories et prolongements - Volume 2BookPhilippe Grill, E-conomiques, 569 pages, Forthcoming

Le projet de Philippe Grill est d’enquêter sur les origines et les fondements des doctrines et théories relatives aux libertés et à l’égalité. Son approche est proprement philosophico-économique, au sens où elle s’appuie sur l’une et l’autre discipline. Cette exploration conceptuelle des théories économiques et philosophiques, des hypothèses qui les fondent, des notions qui les irriguent, ou encore des masses de données empiriques aux interprétations multiples, voire contradictoires, se révèle cruciale car c’est à partir de ces doctrines et théories que sont conçues et promues les organisations sociales et les politiques publiques qui déterminent « dans quel monde on vit », en décrétant le possible et l’impossible en ces domaines. L’ouvrage contribue ainsi pleinement aux débats actuels d’éthique sociale en fournissant les moyens de définir ce que pourrait être une organisation sociale « humaniste ».
En effet, si l’on veut changer le monde, il faut le comprendre… Sereinement, pédagogiquement, c’est notamment à cette compré­hen­sion maximale que nous invite Philippe Grill. La somme encyclopédique qu’il nous propose déploie le panorama d’une philosophie économique où sont convoqués les savoirs contemporains issus de nombreuses disciplines (outre les sciences économiques bien sûr, les autres sciences sociales, la logique, l’épistémologie, les sciences cognitives, les neurosciences, la biologie de l’évolution, etc., ainsi que les engagements ontologiques des nombreux penseurs que l’ouvrage étudie). Ici, point de simple juxtaposition de disciplines, mais une architecture des connaissances qui veut montrer que les conceptions idoines sont nécessairement connexes si l’on entend démêler l’écheveau d’un homo œconomicus authentique, renversant le modèle factice que rabâchent les propagandistes de vulgates économiques outrancièrement simplistes et irréalistes. Ainsi, ce livre est un puissant levier de ce mouvement salutaire. Moins

Enquête sur les libertés et l’égalité : Tome 2 : Théories et prolongements - Volume 1BookPhilippe Grill, E-conomiques, 569 pages, Forthcoming

Le projet de Philippe Grill est d’enquêter sur les origines et les fondements des doctrines et théories relatives aux libertés et à l’égalité. Son approche est proprement philosophico-économique, au sens où elle s’appuie sur l’une et l’autre discipline. Cette exploration conceptuelle des théories économiques et philosophiques, des hypothèses qui les fondent, des notions qui les irriguent, ou encore des masses de données empiriques aux interprétations multiples, voire contradictoires, se révèle cruciale car c’est à partir de ces doctrines et théories que sont conçues et promues les organisations sociales et les politiques publiques qui déterminent « dans quel monde on vit », en décrétant le possible et l’impossible en ces domaines. L’ouvrage contribue ainsi pleinement aux débats actuels d’éthique sociale en fournissant les moyens de définir ce que pourrait être une organisation sociale « humaniste ».
En effet, si l’on veut changer le monde, il faut le comprendre… Sereinement, pédagogiquement, c’est notamment à cette compré­hen­sion maximale que nous invite Philippe Grill. La somme encyclopédique qu’il nous propose déploie le panorama d’une philosophie économique où sont convoqués les savoirs contemporains issus de nombreuses disciplines (outre les sciences économiques bien sûr, les autres sciences sociales, la logique, l’épistémologie, les sciences cognitives, les neurosciences, la biologie de l’évolution, etc., ainsi que les engagements ontologiques des nombreux penseurs que l’ouvrage étudie). Ici, point de simple juxtaposition de disciplines, mais une architecture des connaissances qui veut montrer que les conceptions idoines sont nécessairement connexes si l’on entend démêler l’écheveau d’un homo œconomicus authentique, renversant le modèle factice que rabâchent les propagandistes de vulgates économiques outrancièrement simplistes et irréalistes. Ainsi, ce livre est un puissant levier de ce mouvement salutaire. Moins