Publications

La plupart des informations présentées ci-dessous ont été récupérées via RePEc avec l'aimable autorisation de Christian Zimmermann
À la reconquête du travail durable L’économie sociale et solidaire en pionnièreBookArnaud Lacan, 2021-06, 160 pages, Les petits matins, 2021

Face à la crise de nos systèmes traditionnels et à la précarisation du marché du travail, il devient nécessaire de favoriser des modèles de travail plus durables. L’économie sociale et solidaire (ESS) a toujours été pionnière en la matière. Groupements d’employeurs, coopératives d’activités et d’emplois, Scop et Scic, Territoires zéro chômeur de longue durée, tiers-lieux… L’ESS expérimente, innove, invente des modèles de travail et d’emploi plus protecteurs pour les travailleurs, plus ancrés dans les territoires, plus respectueux de l’humain. À ce titre, elle peut impulser une dynamique de changement inspirante pour l’ensemble de la société.
Comment ces initiatives positives d’ESS peuvent-elles essaimer pour permettre le développement d’un grand nombre d’emplois de qualité dans ou hors salariat : des emplois à la fois porteurs de sens, sécurisés et inscrits dans un collectif de travail, à rebours de la tendance actuelle à l’ubérisation ? Et comment imaginer un modèle de management qui favorise cette organisation épanouissante, loin des systèmes fondés sur la surveillance des salariés et la verticalité ? L’auteur avance des pistes à la fois souhaitables et réalistes, en faveur d’une meilleure cohésion de la société, d’une solidarité accrue et du renforcement des liens sociaux.

Crises épidémiques et mondialisation Des liaisons dangereuses ?BookGilles Dufrénot et Anne Levasseur-Franceschi, Oj.Economie, 2021-06, 288 pages, Odile Jacob, 2021

La mondialisation est-elle responsable des pandémies ? En ce cas, faut-il en défaire les fils tissés depuis plusieurs siècles ?
Depuis toujours, les routes commerciales ont coïncidé avec l’apparition, la disparition et la réémergence des nouveaux virus. Ce livre explique pourquoi les évolutions de la mondialisation ont renforcé ces liens : la déforestation, l’agriculture intensive, la perturbation des cycles géologiques et géophysiques, le réchauffement climatique, ainsi que les atteintes à la biodiversité, animale et végétale, ont accru les risques sanitaires.
Ce livre propose de repenser la mondialisation en inventant des mécanismes de résilience face aux crises épidémiques. Loin des solutions simplistes, ses auteurs lèvent le voile sur la complexité des enjeux que soulève l’articulation des objectifs sanitaires avec les règles du commerce international. Avec une conviction : pour faire face aux risques épidémiques du XXIe siècle, il sera nécessaire de privilégier une approche associant mondialisation, environnement et santé.

Revue de philosophie économique / Review of Economic PhilosophyBookVaria, Gilles Campagnolo et Emmanuel Picavet (Eds.), 2021-04, Volume 21(2), 236 pages, Vrin, 2021
Journal of Mathematical Economics. Special issues on "The economics of epidemics and emerging diseases"BookRaouf Boucekkine, Shankha Chakraborty et Aditya Goenka (Eds.), 2021-03, Volume 93, 2021
Revue de philosophie économique / Review of Economic Philosophy : Normes et normativité en économieBookn° thématique, Gilles Campagnolo et Emmanuel Picavet (Eds.), 2021-02, Volume 21(1), 188 pages, Vrin, 2021

Normes et normativité en économie

Recent Econometric Techniques for Macroeconomic and Financial DataBookDynamic Modeling and Econometrics in Economics and Finance, Gilles Dufrénot et Takashi Matsuki (Eds.), 2021-01, Volume 27, 387 pages, Springer International Publishing, 2021

The book provides a comprehensive overview of the latest econometric methods for studying the dynamics of macroeconomic and financial time series. It examines alternative methodological approaches and concepts, including quantile spectra and co-spectra, and explores topics such as non-linear and non-stationary behavior, stochastic volatility models, and the econometrics of commodity markets and globalization. Furthermore, it demonstrates the application of recent techniques in various fields: in the frequency domain, in the analysis of persistent dynamics, in the estimation of state space models and new classes of volatility models.
The book is divided into two parts: The first part applies econometrics to the field of macroeconomics, discussing trend/cycle decomposition, growth analysis, monetary policy and international trade. The second part applies econometrics to a wide range of topics in financial economics, including price dynamics in equity, commodity and foreign exchange markets and portfolio analysis. The book is essential reading for scholars, students, and practitioners in government and financial institutions interested in applying recent econometric time series methods to financial and economic data.

Les communs. Des jardins partagés à wikipédiaBookJean-Benoît Zimmermann, 1000 Raisons, 2020-11, 220 pages, Libre & Solidaire, 2020

Les communs, dont les racines historiques sont lointaines, ont toujours prouvé, au fil du temps, leur efficacité comme mode d'action collective et solidaire et sont aujourd'hui une réalité incontournable de ce début du XXIe siècle. Ils manifestent la volonté d'un nombre croissant de citoyens de reprendre la main sur leur destin, à l'heure où les grands centres de décision s'éloignent de leur vie quotidienne dans les contingences de la mondialisation économique et financière.
Un commun, c'est un mode d'action collective autour d'une ressource partagée, pour la gérer efficacement au bénéfice de chacun et la préserver contre la dégradation ou une appropriation abusive. On trouve des communs dans une très grande variété de domaines : ressources naturelles et foncières, cognitives, sociales, urbaines... Des jardins partagés à Wikipedia, des AMAP aux monnaies locales, les initiatives collaboratives se multiplient. Les communs ne sont pas, comme certains de leurs détracteurs les qualifient, une naïve utopie débouchant sur une indescriptible pagaille dans laquelle chacun n'agirait qu'en fonction de son intérêt propre. Un commun, c'est aussi une gouvernance s'appuyant sur une structure et un système de règles, produites collectivement et acceptées par tous avec, pour chacun, des rôles différenciés en termes de droits et de responsabilités.
Cet ouvrage a été rédigé avant la pandémie de la Covid-19. Or, par-delà le repli sur soi et la peur de l'autre, la crise sanitaire a aussi donné lieu à de magnifiques initiatives de solidarité et d'action collective. Elle a rappelé à quel point la problématique des communs, qui ouvre une troisième voie, hors de la dualité État/marché, est plus que jamais d'actualité. Ce livre propose une analyse des fondements du phénomène et de la variété de ses manifestations. Il interroge sur la question de savoir dans quelle mesure les communs peuvent constituer un moteur de transformation profonde de nos sociétés.

La diffusion de la Covid-19. Que peuvent les modèles ?BookJuliette Rouchier et Victorien Barbet, 2020-09, 150 pages, Editions Matériologiques, 2020

Face à l’irruption de la Covid-19, ont surgi des demandes urgentes de prédire, d’expliquer et de faire comprendre sa diffusion aussi bien géographique que sociale, notamment lorsqu’il s’agissait de soutenir telle ou telle décision politique ou de santé publique (distanciations, confinement, etc.). Plusieurs modèles computationnels – en particulier à agents – ont été bien vite mis en avant. Mais dans quelle mesure sont-ils réellement à même de remplir de telles fonctions, en particulier dans un contexte aussi contraint et variable ? Ce livre propose un ensemble d’analyses précieuses et salutaires pour qui voudra former son jugement à ce sujet. Il s’appuie sur des exemples et des analyses de plusieurs modèles de diffusion de la Covid-19, dont certains ont été utilisés par les pouvoirs publics. Il propose aussi des modèles alternatifs, dont certains inédits. Il s’adresse à un large lectorat. Les analyses techniques y sont effectuées avec beaucoup de pédagogie, sans sacrifier à la précision. Elles peuvent donc intéresser les concepteurs et utilisateurs de modèles, les étudiants, les élus, les associations concernées et tout citoyen soucieux de comprendre ces outils omniprésents. Au-delà du cas de la Covid-19, on y trouve une mise en perspective et une discussion plus générale concernant l’usage des modèles formels en sciences sociales, en particulier dans le cadre de l’aide à la décision publique. Analysant le contexte de la crise que l’on traverse, les auteurs évitent de donner un point de vue personnel, mais au contraire tentent d’aider chacun à avancer dans sa propre réflexion, en mettant en avant les questionnements qui peuvent s’adosser aux modèles présentés.

L’ouvrage comprend deux parties : l’une qui propose une analyse critique de modèles existants, l’autre prenant la forme de trois propositions de modèles qui permettent de percevoir la richesse et la multiplicité des modèles agents de diffusion de maladie – à la fois dans leur conception et leur manipulation. Un glossaire et un intermède sur les « apports des modèles agents en général et pour la Covid-19 en particulier » replacent ces réflexions dans le cadre plus large de la simulation agents appliquée aux sciences sociales.

Revue de philosophie économique / Review of Economic PhilosophyBookVaria, Gilles Campagnolo et Emmanuel Picavet (Eds.), 2020-04, Volume 20(2), 258 pages, Vrin, 2020
Principes d’économie politique. Première édition critique incluant les annotations inédites de l'auteur établie et présentée par Gilles CampagnoloBookCarl Menger, Sciences humaines Economie, Gilles Campagnolo (Eds.), 2020-02, 816 pages, Seuil, 2020

Lorsqu'en 1871 Carl Menger (1840-1921) publie ses Principes d'économie politique – en quête d'une voie alternative au libre-échangisme britannique et au socialisme historique allemand –, il offre l'un des grands livres pivots dans l'histoire de la pensée, à la hauteur de La Richesse des nations (Smith), de la Théorie générale (Keynes) ou du Capital (Marx). En effet, aux côtés de Walras et de Jevons (mais bien différemment d'eux), il inaugure une économie théorique pure et engage la " révolution marginaliste " qui constitue le moment fondateur du courant dominant (et contesté) de la science économique contemporaine.
Menger pose en même temps la pierre fondatrice de l'" école autrichienne " (Böhm-Bawerk, Schumpeter, Mises, Hayek) dont la méthodologie et la philosophie individualistes imprègnent et font débat dans l'ensemble des sciences humaines et sociales.
Or cette œuvre majeure n'était accessible ni en français ni avec les fort nombreux ajouts manuscrits que Menger apporta, jusqu'en 1910, en vue d'une nouvelle édition amplement augmentée. Vingt années durant, Gilles Campagnolo a collecté et traduit ces manuscrits dispersés à l'étranger après la mort de Menger. Son édition critique, unique au monde, est la première à restituer cette œuvre classique au plus près du nouveau texte voulu par son auteur.
Le texte de Menger est précédé d'un historique des éditions et suivi d'un appareil critique complet. Dans la présentation éclairante qui ouvre ce volume, G. Campagnolo donne les clés pour comprendre l'œuvre de Menger et la resituer dans son contexte historique et intellectuel.