Fabre

Alice Fabre

  • Chercheur
Contact :

Château Lafarge
Route des Milles
13290 Les Milles
Téléphone : +33 (0) 413 94 20 12
Maître de conférences
Aix-Marseille Université
Faculté des arts, lettres, langues, sciences humaines (ALLSH)
Domaines de recherche :
Économie du développement
Macroéconomie
Universal Basic Income, Alice Fabre, Stéphane Pallage et Christian Zimmermann, In: The American Middle Class, An Economic Encyclopedia of Progress and Poverty, Robert S. Rycroft (Eds.), 2017, Volume 1, pp. 314-315, ABC-CLIO, 2017

-

Child Labor, idiosyncratic shocks, and social policy, Alice Fabre et Stéphane Pallage, Journal of Macroeconomics, Volume 45, pp. 394-411, 2015
Externalités de l'éducation et mobilité intergénérationnelle : application au cas français, Alice Fabre et Stéphanie Moullet, Économie & Prévision, Volume 166, Issue 5, pp. 19-37, 2004

[fre] L’étude porte sur la mobilité intergénérationnelle en France sur la période 1945-1993 et met l’accent sur le rôle de la dotation en capital humain de l’économie. A l’aide d’un modèle à générations imbriquées avec agents hétérogènes, nous montrons que la présence d’effets d’entraînement, liés au capital humain moyen de l’économie, permet de réduire l’inégalité en capital humain, même dans le cas d’une croissance endogène à taux constant. Le modèle théorique apporte des éléments d’explication de l’élévation du niveau de scolarisation observée en France au cours des dernières décennies. Des estimations réalisées à partir de données issues de l’enquête Formation et Qualification Professionnelle 1993 de l’INSEE montrent ainsi que le capital humain moyen de l’économie joue un rôle significatif sur l’accumulation du capital humain et contribue à la mobilité intergénérationnelle, en dépit d’un coefficient de transmission du capital humain élevé entre générations. [eng] This study deals with intergenerational mobility in France over the period 1945-1993 , highlighting the role of the economy ’ s human capital endowment . Using an overlapping-generations interwoven-generations model with heterogeneous agents , we show that the presence of diffusion effects , linked to the economy ’ s average human capital , makes it possible to reduce inequality in human capital , even in the case of endogenous constant-rate growth. The theoretical model provides certain elements helping to explain the increase in the level of school enrolment seen in France in recent decades . Estimates on the basis of data provided by INSEE ’ s “ Formation et Qualification Professionnelle ” (Training and Professional Skills ) survey for 1993 show that the economy ’ s average human capital plays a significant role in the accumulation of human capital and contributes to intergenerational mobility , despite a high coefficient for the transmission of human capital between generations .

Éducation, croissance et convergence : analyse au sein d'un modèle à générations imbriquées, Alice Fabre, Revue d'économie politique, Volume 111, Issue 5, pp. 765-783, 2001

This paper provides an overlapping generations model with both physical and human capital, in order to study the link between heterogeneity and growth. The study stresses out the flexibility of the OLG model to analyse the mutual dependence between the human capital distribution and the dynamics of the economy. It is assumed there exists an externality taking into account the effects of the average human capital dotation. Contrary to Lucas [1988], the external effects are present in the individual accumulation function of human capital, and not in the output function. Due to this specification, the model exhibits spillover effects that generate convergence, even in the case of endogeneous growth. Besides, it is shown that the dynamic equilibrium depends upon the initial heterogeneity of human capital. JEL classification : 015, J24

Formation spécifique ou générale ? Implications en terme de croissance, Alice Fabre, Économie publique/Public economics, Issue 06, 2000

L’étude porte sur l’impact de la nature d’une formation continue sur la croissance. Nous considérons un modèle à générations imbriquées, au sein duquel les agents vivent deux périodes. En première période de vie, ils s’éduquent au sein d’un système scolaire, puis en seconde période, ils ont la possibilité de suivre une formation continue alors qu’ils sont entrés dans la vie active. Nous montrons que le fait de pouvoir se former aussi en seconde période de vie influence les comportements d’éducation et affecte positivement l’équilibre de long terme. L’impact dynamique de la formation continue doit cependant être nuancé selon que la formation est spécifique ou générale, une formation générale apparaissant comme plus favorable à la croissance.