Publications

La plupart des informations présentées ci-dessous ont été récupérées via RePEc avec l'aimable autorisation de Christian Zimmermann
Les médecins généralistes face au paiement à la performance et à la coopération avec les infirmiersReportSophie Massin, Alain Paraponaris, Marion Bernhard, Pierre Verger, Marie Cavillon, Fanny Mikol et Bruno Ventelou, Issue 873, Number 873, pp. 8, 2014

Les conditions d’exercice de la médecine générale connaissent des évolutions importantes. Le paiement à la performance, généralisé depuis 2012, et la coopération avec les infirmiers, pratique encore à un stade essentiellement expérimental, sont deux dispositifs emblématiques.
La quasi-totalité des médecins interrogés à la fin 2012 dans le cadre du panel de médecins généralistes de ville déclarent avoir adhéré à la Rémunération sur objectifs de santé publique mise en place par l’Assurance maladie en janvier 2012, et 80 % d’entre eux pensent pouvoir en remplir la majorité des objectifs. En revanche, ils sous-estiment nettement la rémunération qu’ils pourraient percevoir grâce à ce dispositif.
Un tiers d’entre eux se déclarent favorables à des coopérations avec un infirmier sur une ou plusieurs tâches. Cependant, ce résultat est très sensible au mode de financement d’un tel dispositif : la coopération est nettement plus acceptée (dans les deux tiers des cas) dans un scénario où l’auxiliaire médical serait entièrement rémunéré par un forfait extérieur. Les tâches qui relèvent des compétences réglementaires du médecin telles que les prescriptions seraient moins volontiers déléguées à un infirmier, contrairement aux actes d’éducation thérapeutique ou de surveillance de la tension artérielle

Les médecins généralistes face au paiement à la performance et à la coopération avec les infirmiersReportSophie Massin, Alain Paraponaris, Marion Bernhard, Pierre Verger, Marie Cavillon, Fanny Mikol et Bruno Ventelou, Issue 873, Number 873, pp. 8, 2014

Les conditions d’exercice de la médecine générale connaissent des évolutions importantes. Le paiement à la performance, généralisé depuis 2012, et la coopération avec les infirmiers, pratique encore à un stade essentiellement expérimental, sont deux dispositifs emblématiques.
La quasi-totalité des médecins interrogés à la fin 2012 dans le cadre du panel de médecins généralistes de ville déclarent avoir adhéré à la Rémunération sur objectifs de santé publique mise en place par l’Assurance maladie en janvier 2012, et 80 % d’entre eux pensent pouvoir en remplir la majorité des objectifs. En revanche, ils sous-estiment nettement la rémunération qu’ils pourraient percevoir grâce à ce dispositif.
Un tiers d’entre eux se déclarent favorables à des coopérations avec un infirmier sur une ou plusieurs tâches. Cependant, ce résultat est très sensible au mode de financement d’un tel dispositif : la coopération est nettement plus acceptée (dans les deux tiers des cas) dans un scénario où l’auxiliaire médical serait entièrement rémunéré par un forfait extérieur. Les tâches qui relèvent des compétences réglementaires du médecin telles que les prescriptions seraient moins volontiers déléguées à un infirmier, contrairement aux actes d’éducation thérapeutique ou de surveillance de la tension artérielle

Prospective Toolkit to Global and Regional dynamics of trade, FDI and remittancesReportCéline Gimet, 2021
Le coût économique des discriminationsReportGilles Bon-Maury, Catherine Bruneau, Clément Dherbecourt, Adama Diallo, Jean Flamand, Christel Gilles et Alain Trannoy, 2017

C’est un fait, les discriminations sur le marché du travail ont un coût social. Manquement à l’égalité, elles entament la confiance dans le pacte républicain. Moins perceptible peut-être mais tout aussi indéniable, elles ont aussi un coût économique. Sur-chômage, perte d’activité, mauvaise allocation de la main-d’œuvre, gâchis de qualifications et de potentiels individuels, … les pertes liées aux discriminations dans l’emploi sont plutôt bien identifiées. Reste à chiffrer le manque à gagner.

Étude sur la situation économique et sociale des parents isolés : niveau de vie, marché du travail et politiques publiquesReportHélène Périvier, Guillaume Allègre, Stephen Bazen, Bruno Ducoudre, Xavier Joutard, Pierre Madec, Muriel Pucci et Raul Sampognaro, pp. 72, 2020
Pollution de l'airReportOlivier Chanel, pp. 54, 2017

Une évaluation économique de l'exposition chronique aux particules fines sur la mortalité en France.

Beyond the Coronavirus Crisis: Investing for a Viable FutureReportTorben M. Andersen, Giuseppe Bertola, Clemens Fuest, Cecilia Garcia-Peñalosa, James Harold, Jan-Egbert Sturm et Branko Uroševic, Number 20, 2021

The 20th EEAG report, entitled “Beyond the Coronavirus Crisis: Investing for a Viable Future” has been released. Economists from Europe and the US are calling for changes to the Next Generation EU (NGEU) package to repair the damage caused by the coronavirus crisis.

Étudier les représentants du personnel pour mieux comprendre les relations de travail et les conditions du partage de la valeur ajoutéeReportJérôme Bourdieu, Thomas Breda et Vladimir Pecheu, Number 013, pp. 100, 2021

Paris School of Economics (PSE) observe empiriquement comment la discrimination se concentre sur certains salariés qui sont en position d’exercer un contrepouvoir légal au sein des entreprises, et tout particulièrement comment elle s’exerce à l’encontre des délégués syndicaux.

Evaluation économique des impacts de l’exposition chronique aux particules fines sur la mortalité en France continentaleReportOlivier Chanel, pp. 54, 2017

Ce document évalue monétairement les impacts de l’exposition chronique aux particules fines sur la mortalité calculés par Santé publique France (Pascal et al., 2016a, 2016b) en France continentale. Il reprend les 5 scénarios de réduction retenus et les deux méthodes de mesure de la mortalité : en nombre de décès prématurés évités et en nombre total d’années de vie gagnées. Les calculs sont effectués pour la France continentale entière, et pour chacune des 12 nouvelles régions. Ils apportent un argument supplémentaire sur la nécessité de réduire l’exposition des populations à la pollution de l’air ambiant en France. Une synthèse est disponible dans Chanel (2017).

Assessing the Health and Economic Impact of the COVID-19 Pandemic in PalestineReportMohammad Abu-Zaineh et Sameera Awawda, pp. 30, 2021