Ruée vers les ressources naturelles

Conférences
Mardi 16 novembre 2021| 14:00 - 16:00


Bibliothèque de l'Alcazar

Agnès Tomini
Mardi 16 novembre, Agnès Tomini (AMSE / CNRS) a donné une conférence Sciences Echos sur la "Ruée vers les ressources naturelles"
16 novembre 2021

Les ressources naturelles peuvent être renouvelables (eau, forêts, poissons...) ou non renouvelables (pétrole, gaz, minerais...) selon s’il existe ou non un processus naturel permettant de la reconstituer. Les économistes s'intéressent à la question des ressources naturelles depuis leur raréfaction. Nous savons que les stocks en ressources diminuent. Cette conférence pose la question de pourquoi ? Qu'est-ce qui explique que nous avons tendance à surexploiter la nature ? Comment l'économie peut-elle nous fournir les outils pour changer les comportements ? À quel rythme exploiter une ressource renouvelable pour ne pas l’épuiser ?

 

Agnès Tomini est chargée de recherche au CNRS affiliée au laboratoire AMSE. Sa recherche s’articule autour de la gestion des ressources naturelles, plus spécifiquement des ressources renouvelables telles que l’eau souterraine et les ressources halieutiques. Ses travaux, essentiellement théoriques, ont pour but d’analyser les mécanismes sous-jacents aux décisions d’exploitations en tenant compte des interactions naturelles.

Retrouvez une vidéo d'Agnès Tomini sur le sujet !

 

 

 

Pour aller plus loin

► Quand les poissons ont la surpêche : quelles solutions pour règlementer ? Un article Dialogues économiques

 

Les conférences Sciences Echos sont organisées en partenariat avec la Bibliothèque de l'Alcazar et le rectorat de l'Académie d'Aix-Marseille. 

Facilitation graphique : Esther Loubradou  © Aix-Marseille School of Economics

Articles précédents

  • Interview

« Travestir les chiffres est la marque de fabrique des populistes »

Une interview d'Alain Trannoy (EHESS/AMSE) publiée par Le Point.
21 juin 2024
  • Dialogues économiques

À quel prix ? Calculer l’impact du changement climatique — aujourd’hui et demain

Largement méconnu en dehors des cercles universitaires, le taux d’actualisation social (TAS) est essentiel pour comprendre la valeur future des investissements dans les infrastructures. Bien que particulièrement pertinent dans un monde menacé par le changement climatique, les gouvernements et les économistes ont longtemps débattu du taux d’actualisation à utiliser, ou même de la nécessité d’un taux fixe. Les économistes Christian Gollier, Frederick van der Ploeg et Jiakun Zheng ont récemment sondé l’opinion, au sein de leur profession, sur le taux d’actualisation social. Entre l’importance théorique des taux d’actualisation spécifiques aux projets et la réticence à modifier les taux dans la pratique, leurs conclusions valent la peine d’être écoutées — surtout si l’on considère la nécessité d’élargir le débat au-delà de l’économie.
19 juin 2024
  • Dialogues économiques

Construire son identité sur un terrain miné

L’exploitation minière peut-elle influencer notre façon de nous identifier ? Selon les économistes Nicolas Berman, Mathieu Couttenier et Victoire Girard, l’exploitation minière en Afrique contribue à intensifier les sentiments d’appartenance ethnique, en générant des sentiments de privation dans la population locale. L’activité minière pourrait donc participer à expliquer la fragmentation ethnique et certains conflits observés en Afrique Sub-Saharienne.
05 juin 2024