Un outil pour suivre la dynamique virale en temps réel et guider la décision publique

Expertise
Une équipe de chercheurs d’Aix-Marseille School of Economics et de l’Institut de Neurosciences de la Timone propose un indicateur qui mesure la dynamique de la pandémie Covid-19 et un algorithme de répartition spatiale des tests. Leur recherche a été publiée dans la revue scientifique PLOS ONE.
03 juin 2021
Une équipe de chercheurs de l’Ecole d’économie d’Aix-Marseille  et de l’Institut de Neurosciences de la Timone propose un indicateur qui mesure la dynamique de la pandémie Covid-19 et un algorithme de répartition spatiale des tests, permettant de guider les décisions de santé publique en temps réel. Leur recherche a été publiée dans la revue scientifique PLOS ONE le 1er juin 2021.  

L’indicateur développé par les chercheurs mesure l’accélération de la circulation virale en prenant en compte les variations du nombre de tests disponibles. Cet indicateur est appliqué à la pandémie Covid-19 en France à partir de données géographiques et démographiques. Il permet également d’étudier les effets des mesures de santé publique prises par les autorités.

Les chercheurs et chercheuses proposent d’étudier le nombre cumulé de cas positifs relativement au nombre de tests cumulés. Lorsqu’une augmentation proportionnelle des tests s’accompagne d’une hausse proportionnelle des cas positifs, la pandémie s’accélère. Si, au contraire, de moins en moins de cas positifs sont détectés, en proportion, alors la pandémie décélère.

Cet indicateur permet d’évaluer la dynamique de la pandémie à un niveau d’analyse fin, par exemple à l’échelle locale ou par classe d’âge. Il s’agit de mesurer en temps réel dans quel groupe/département de la population le virus est éventuellement sous contrôle et dans quel groupe/département il se diffuse plus largement. Cela permet de guider les politiques de santé publique, afin d’intervenir plus spécifiquement, de tester davantage, de mettre en quarantaine les personnes infectées et, ainsi, de limiter les transmissions ultérieures. Dans ce but, un algorithme permettant d’allouer les tests spatialement et par groupe d’âge, en fonction de l’accélération virale et de l’impact des tests sur l’épidémie est proposé par les chercheurs.

L’application sur les données françaises suggère que l’allocation des tests dans les départements s’est faite, pour l’essentiel, en fonction des tailles de population, en particulier dans les grandes métropoles plutôt que selon la dynamique virale.

Référence scientifique : 

► Lire l'article scientifique en open access : Baunez C., Degoulet M., Luchini S., Pintus P., Teschl M. 2021, Tracking the dynamics and allocating tests for COVID-19 in real-time: An acceleration index with an application to French age groups and départements, Plos One, 16(6). 

Plus d'info : 

►Article sur le site INSHS CNRS : "Un nouvel outil pour suivre la dynamique virale en temps réel et guider la décision publique"

►Article sur le site AMSE : "Un indicateur pour analyser la dynamique de la pandémie"

Contacts :

►Stéphane Luchini (AMU, CNRS, AMSE) 

►Patrick Pintus (AMU, CNRS, AMSE) 

►Miriam Teschl (AMU, CNRS, EHESS, AMSE) 

Articles précédents

  • Dialogues économiques

Quand les bulles gonflent la croissance. Bulles spéculatives, partie I.

Les bulles spéculatives sont bonnes pour la croissance ! Ce constat empirique a animé de grands débats chez les économistes dans les années 2000. Pour expliquer le phénomène, Xavier Raurich et Thomas Seegmuller étudient des acteurs économiques au cours de trois périodes de leur vie : la jeunesse, l’âge adulte et la retraite, chaque âge proposant ses propres choix d’investissement. Ainsi, les jeunes peuvent, par exemple, investir dans leur éducation (un capital productif mais peu liquide) en utilisant des crédits liés à la bulle (ou actifs spéculatifs liquides).
06 janvier 2021
  • Conférences

Ils se marièrent et eurent beaucoup d'enfants. Introduction à l'économie de la famille

Conférence tous publics d'Hélène Le Forner (Aix-Marseille Université, FEG) qui propose une introduction à l'économie de la famille dans le cadre du cycle Sciences Echos.
04 janvier 2021
  • Conférences

Que nous apprend l’économie en temps d’épidémie ?

Conférence tous publics de Raouf Boucekkine (Aix Marseille Université, FEG) qui propose une introduction à l'économie épidémiologique dans le cadre du cycle Sciences Echos.
02 mars 2021