Quand les Vauclusiens font plus d’enfants que les Bucco-Rhodaniens