DialogEco

A l’interface entre la recherche et la société, le département DialogEco d’AMSE se déploie sur 4 axes : le partage des savoirs, le développement d’outils pour l’analyse de l’actualité, l’intervention dans le débat public et la formation. Il s’appuie sur des études à l'intention d'organismes et collectivités, des conférences et, prochainement des films d’animation.
Sa revue, Dialogues économiques, donne les clés du raisonnement économique et fait du savoir un bien commun à la portée de tous. Elle est partenaire de la revue belge Regards économiques.
  • Dialogues économiques

Ruée vers l’Arctique : quel pays nous sauvera de la catastrophe climatique ?

La Norvège a pris la décision historique de refuser le forage des îles Lofoten au nord de son cercle polaire. Elle montre la voie à suivre pour préserver l'environnement aux autres pays qui seraient tentés par la "ruée vers l’Arctique". La région, riche en pétrole et gaz, attire les convoitises, et en particulier, celles de la Russie. Pour l’instant, l’impasse technologique face aux conditions climatiques extrêmes freine les ardeurs. Mais, pour sauver l’Arctique, les États du Conseil de l’Arctique ont tout intérêt à refuser l'exploitation. Leur rôle a d’autant plus de poids qu’ils seront fermes et unis.
Référence : J. Leroux, D. Spiro, Resource and energy Economics, 2018
10 avril 2019
  • Dialogues économiques

Baisser la TVA : mesure virale ou mesure vitale ? Le cas de la restauration

« Baisser la TVA » est devenu un sujet viral au sein du « grand débat » national, lancé par le gouvernement. Que ce soit pour réduire les inégalités « du caddie », de transport, de logement… : la TVA semble être dans le collimateur. Derrière, l’objectif est clair : soulager les ménages les plus modestes. Mais la baisse de la TVA ne se répercute pas toujours comme souhaitée. L’exemple de la baisse de TVA sur la restauration l’illustre amplement selon Alain Trannoy, économiste. Baisser la TVA est-il toujours le bon remède ?
Référence : A. Trannoy, Note pour l'Assemblée nationale, novembre 2018
27 mars 2019
  • Dialogues économiques

L’altruisme est-il plus social que l’État ?

L’altruisme fait partie de ces « aliens » étrangers aux débats économiques habituels. Mais qui n’a jamais compté sur un ami ou un parent pour le dépanner ? Ces transferts privés jouent un rôle d’autant plus important dans les pays en développement. Quand l’État social est faible, il ne reste plus que l’appel aux proches en dernier ressort. Si bien que lorsque l’altruisme occupe une place importante dans le tissu économique, une politique de redistribution mal calculée peut s’avérer contre-productive !
Référence : R. Bourlès, Y. Bramoullé, and E. Perez-Richet, Econometrica, 2017
13 mars 2019
  • Dialogues économiques

Le boycott d’Israël : arme du pauvre ou arme d’exclusion massive ?

De 1962 à 2012, 36 États au total boycottaient Israël pour l’exclure du commerce. Pas de produits, pas de services, pas d’échanges : silence radio… Mais pas trop ! Sur la même période, l’État hébreu exportait à hauteur de 6,4 milliards à ces pays, d’après Lorenzo Rotunno et Pierre Louis Vézina, deux économistes. Entre chiffres officiels et échanges officieux, l’exclusion d’Israël est toute relative. Levée de rideau sur les mécanismes qui agissent derrière cette apparente schizophrénie. De l’intention du boycott, que reste-t-il ?
Référence : Lorenzo Rotunno, Pierre-Louis Vézina, Review of World Economics, 2017.
27 février 2019
  • Dialogues économiques

Un vent nouveau souffle sur la Chine : que faire de la pollution ?

Lorsque le poumon économique respire un air pollué, l’économie s’essouffle. Aussi, à force de courir, la Chine est devenue asthmatique. La population atrophiée s’intoxique au rythme des pulsations économiques : produire pollue trop souvent. Natacha Raffin et Thomas Seegmuller expliquent ce que traverse la Chine. La pollution atteint à la fois l’espérance de vie, la stabilité économique et le bien-être. Ils donnent des réponses possibles pour éviter l’asphyxie.
Référence : Natacha Raffin et Thomas Seegmuller, Environmental and Resource Economics, 2017
14 février 2019
  • Dialogues économiques

Réseaux d’influence : fin de la réserve parlementaire, quid de la réserve ministérielle ?

La nomination d’un ministre s’accompagne d’une augmentation de 45 % des subventions d’investissement allouées à la commune dans laquelle il ou elle a exercé un mandat local. Cette faveur – évaluée à 30 millions par an ! – illustre l’impact des liens que les ministres entretiennent au cours de leur carrière politique. Brice Fabre et Marc Sangnier nous éclairent sur les raisons de ces financements.
Référence : Brice Fabre et Marc Sangnier
30 janvier 2019
  • Dialogues économiques

Quand l’État prend en compte l’espérance de vie dans les choix d’éducation

Une étude menée par Bonneuil et Boucekkine, illustre l’importance du positionnement de l’État dans le domaine éducatif vis-à-vis de sa transition démographique. À mesure que l’espérance de vie s’accroît, l’État peut augmenter la durée minimum légale d’éducation s’il souhaite promouvoir le bien être de ces citoyens.
Référence : Noël Bonneuil et Raouf Boucekkine. Journal of Economic Behavior and Organization, 2017.
16 janvier 2019
  • Dialogues économiques

Le droit de veto au service de la coopération internationale ?

Au Conseil de Sécurité de l’ONU, les débats s’enchaînent pour nommer d’autres membres permanents. Beaucoup cherchent à rentrer dans ce club sélect, celui qui donne le droit de veto. Ce droit, parce qu’inégalitaire et susceptible de bloquer les négociations, fait de plus en plus l’objet de critiques. Pourtant, n’est-il pas nécessaire à l’instauration d’une coopération internationale là où le rapport de forces entre les Nations est incontournable ? 
Référence : Macé, Antonin and Treibich, Rafael
15 janvier 2019
  • Dialogues économiques

Il était une fois dans l’Ouest : le Bon, la Brute et l’État

Lorsque l’on parle Ruée vers l’or et Far West, on pense tout de suite fortune et anarchie, mais sûrement pas analyse économique. Et pourtant, des économistes ont démontré comment la présence d’institutions étatiques a pu être une barrière significative à la criminalité dans ces régions à cette époque et jusqu’à aujourd’hui, en se servant de données sur les mines du grand Ouest américain. Mais qu’en est-il des États (ou des régions) où la violence pré-existait à l’installation des institutions comme forme de régulation du droit de propriété ?
Référence : Mathieu Couttenier, Pauline Grosjean, and Marc Sangnier, Journal of the European Economic Association, 2017.
15 janvier 2019
  • Dialogues économiques

Manifestations en Afrique : voix du peuple ou du pouvoir ?

Manifester est un des moyens démocratiques permettant aux citoyens de clamer collectivement et publiquement une opinion. Mais au-delà de la simple expression populaire, cette forme de protestation peut être un moyen d'informer les autres citoyens. Elles sont parfois un catalyseur de la prise de conscience citoyenne. Les manifestations conduisent alors à une diminution de la confiance et de la légitimité des gouvernants ou institutions étatiques. C’est en Afrique que Marc Sangnier et Yanos Zylberberg sont partis sur les pas des manifestants et étudier l’écho qu’ils pouvaient avoir auprès de la population.
Référence : Marc Sangnier & Yanos Zylberberg, Journal of Public Economics.
17 janvier 2019