Diffusion

À l’interface entre la recherche académique et la société, AMSE participe à la diffusion de la culture économique auprès des publics non-académiques, afin d’éclairer les sujets sociétaux et ouvrir la voie à la réflexion.
Le pôle de diffusion des savoirs rend les résultats de la recherche en économie accessible à tous à travers sa revue numérique, Dialogues économiques qui édite articles de vulgarisation, vidéos et infographies, met en place des évènements de médiation scientifique (conférences, festivals, expositions), soutient la prise de parole des chercheurs dans le débat public (aide à l'écriture journalistique, relations presse).
  • Dialogues économiques

L'été avec Dialogues économiques

Dialogues économiques prend ses quartiers d'été et vous donne rendez-vous mercredi 1 septembre ! Pour vous faire patienter d'ici là, la revue vous propose une sélection d'articles à lire ou à relire...
20 juillet 2021
  • Dialogues économiques

Faire du doute rentable

Fin mai 2021, un youtubeur français révèle sur les réseaux sociaux avoir été approché par une agence de communication pour discréditer le vaccin Pfizer-BioNTech. Suite à sa déclaration, d’autres influenceurs 2.0 européens indiquent avoir reçu la même proposition. L’accord proposé était de mettre en avant un argumentaire pré-écrit, et de surcroit faux, en échange d’une rémunération. Le but ? Certainement de favoriser un autre vaccin au détriment de celui fabriqué par l’entreprise allemande. Cette tentative de semer le doute par une voix discordante n’est pas sans rappeler celles mises en place par des industriels pour manipuler l’opinion publique. Les économistes Yann Bramoullé et Caroline Orset ont modélisé de manière théorique le coût de la manipulation de l’information scientifique par des entreprises.
Référence : Bramoullé Y., Orset C., 2018, "Manufacturing doubt", Journal of Environmental Economics and Management, 90 (C), 119-133
30 juin 2021
  • Dialogues économiques

Talent, taxes et égalité des chances

Qu’est-ce que le talent ? Selon l’économiste Alain Trannoy, c’est la somme d’une aptitude initiale et des efforts fournis pour l’entretenir. Cette définition s’inscrit dans un cadre philosophique plus large, celui de l’égalité des chances, et s’intègre dans un modèle de taxation redistributive dont l’objectif est de réduire les inégalités de revenu.
Référence : Trannoy A., 2019, "Talent, equality of opportunity and optimal non-linear income tax", J Econ Inequal 17, 5–28, numéro spécial en l’honneur de Tony Atkinson.
16 juin 2021
  • Dialogues économiques

Combien vaut un air plus pur ?

Maladies cardiovasculaires ou respiratoires, contribution au réchauffement climatique, atteintes aux cultures ou dégradation des bâtiments … Les effets néfastes de la pollution atmosphérique sont nombreux. Mais comment calculer les bénéfices associés à sa réduction quand ils n’ont pas de prix ? En estimant le montant que nous serions prêts à payer pour éviter les décès associés, par exemple. C’est ainsi qu’à partir des travaux de Santé publique France, l’économiste Olivier Chanel exprime en euros les décès qui pourraient être évités en réduisant la pollution de l’air.
Référence : Chanel O., Medina S., Pascal M., 2020, "Évaluation économique de la mortalité liée à la pollution atmosphérique en France", Journal de gestion et d'Economie de la santé, 38(2), 77-92.
12 mai 2021
  • Dialogues économiques

Quand la croissance se prend la dette

Avec la crise sanitaire liée à la Covid-19, la dette française s’est multipliée. Mais la dette est-elle mauvaise pour la croissance ? La réponse est complexe : entre les variations du PIB, principal résultat d’une dette élevée, et l’importance des informations que les acteurs économiques reçoivent, beaucoup de paramètres entrent en jeu. C’est ce qu’étudient les économistes Arnaud Chéron, Kazuo Nishimura, Carine Nourry, Thomas Seegmuller et Alain Venditti.
Référence : Chéron A., Nishimura K., Nourry C., Seegmuller T., Venditti A., 2019, "Growth and Public Debt: What Are the Relevant Trade ‐ Offs?," Journal of Money, Credit and Banking, 51 ( 2-3), 655-682
28 avril 2021
  • Dialogues économiques

Quand les Vauclusiens font plus d’enfants que les Bucco-Rhodaniens

En France, des départements ayant les mêmes conditions socio-économiques et historiques présentent des taux de natalité différents. Pour expliquer ce résultat surprenant, les économistes Paolo Melindi-Ghidi et Thomas Seegmuller introduisent une nouvelle hypothèse : celle de « l’amour pour les enfants ».
Référence : Melindi-Ghidi P., Seegmuller T., 2019, "The love for children hypothesis and the multiplicity of fertility rates," Journal of Mathematical Economics, 83(C), 89-100.
14 avril 2021
  • Dialogues économiques

Donner le choix pour encourager l’action vertueuse

Quand on veut inciter les gens à avoir un comportement prosocial, les rémunérer directement est moins efficace que leur donner le choix entre une rémunération directe et une donation à une « bonne cause ». C’est ce que montrent les économistes Antoine Beretti, Charles Figuières et Gilles Grolleau en proposant un instrument pour motiver le plus de monde possible à agir de manière vertueuse.
Référence : Beretti A., FiguièresC., Grolleau G., 2019, "How to turn crowding-out into crowding-in? An innovative instrument and some law-related examples," European Journal of Law and Economics, 48(3), 417-438.
31 mars 2021
  • Dialogues économiques

L’impôt foncier unique : un impôt « pour les gouverner tous »

Quels sont les impôts sur l’immobilier en France ? Il y en a cinq principaux, sans compter la taxe d’habitation qui devrait disparaitre d’ici 2023. Entre les impôts payés annuellement et les impôts payés en un seul coup, difficile de faire le compte de combien nous payons exactement au cours de notre vie. Pour pallier ce problème, les économistes Guillaume Bérard et Alain Trannoy proposent une réforme fiscale radicale : les remplacer par un impôt foncier unique et simple.
Référence : Bérard G., Trannoy A., 2019, "Un impôt immobilier tout en un : rendement, progressivité et faisabilité," Revue de l'OFCE, Presses de Sciences-Po, 0(1), 177-224.
17 mars 2021
  • Dialogues économiques

La charge mentale, une double peine pour les femmes

Une femme qui passe plus de temps au travail que son conjoint, où est le problème ? C’est pourtant plus rare. Et pour cause : la répartition inégale des tâches domestiques s’ajoute souvent à leur activité professionnelle – c’est ce que montre une étude réalisée par Sarah Flèche, Anthony Lepinteur et Nattavudh Powdthavee. La charge mentale, que les femmes subissent encore majoritairement aujourd’hui, ne leur permet pas de concilier équitablement vie professionnelle et familiale et nuit à leur bien-être.
Référence : Fleche S, Lepinteur A., Powdthavee N., 2018, "Gender Norms and Relative Working Hours: Why Do Women Suffer More Than Men from Working Longer Hours Than Their Partners?" AEA Papers and Proceedings, 108, 163-68.
04 mars 2021
  • Dialogues économiques

Vers la couverture santé universelle dans les pays en développement

L’assurance santé universelle vise à permettre un accès aux soins pour tous. Mesure humaniste essentielle, l’une des difficultés de sa mise en place reste son coût souvent élevé pour les finances publiques. En Palestine, elle couvre déjà plus de la moitié de la population. Combien coûterait son extension à tous les habitants du pays ? Comment financer pareille politique publique ? C’est ce qu’étudient les économistes Mohammad Abu-Zaineh, Sameera Awawda et Bruno Ventelou.
Référence : Awawda S. , Mohammad Abu-Zaineh M., Ventelou B., 2019, "The quest to expand the coverage of public health insurance in the occupied Palestinian territory: an assessment of feasibility and sustainability using a simulation modelling framework", The Lancet,
17 février 2021