Diffusion

À l’interface entre la recherche académique et la société, AMSE participe à la diffusion de la culture économique auprès des publics non-académiques, afin d’éclairer les sujets sociétaux et ouvrir la voie à la réflexion.
Le pôle de diffusion des savoirs rend les résultats de la recherche en économie accessible à tous à travers sa revue numérique, Dialogues économiques qui édite articles de vulgarisation, vidéos et infographies, met en place des évènements de médiation scientifique (conférences, festivals, expositions), soutient la prise de parole des chercheurs dans le débat public (aide à l'écriture journalistique, relations presse).
  • Dialogues économiques

Voter quand on est divisé

Entrer dans l’isoloir c’est être confronté à un choix : pour qui voter ? Que se passe-t-il pour les personnes qui partagent les idées de plusieurs partis à la fois ? Comment ces personnes peuvent-elles influer les élections ? C’est les questions auxquelles répondent Sacha Bourgeois-Gironde et João V. Ferreira dans un article modélisant l’impact sur les élections des individus divisés entre plusieurs idéologies.
Référence : Bourgeois-Gironde S., Ferreira J. V., 2020, "Conflicted voters: A spatial voting model with multiple party identifications", Journal of Economic Behavior & Organization, 174, 360–379
13 octobre 2021
  • Dialogues économiques

Décision collective : comment garantir que le pire n'arrive pas ?

Souhaiter le meilleur ou vouloir limiter les dégâts ? Que ce soit pour déterminer qui siègera à la Cour suprême des États-Unis, choisir un gâteau pour ses convives ou distribuer un budget, la question se pose. Anna Bogomolnaia, Ron Holzman, et Hervé Moulin s’intéressent aux mécanismes de prises de décisions et proposent des méthodes pour augmenter la garantie minimale que le pire n’arrivera pas.
Référence : Bogomolnaia A., Holzman R., Moulin H., 2021, "Worst Case in Voting and Bargaining," Documents de travail du Centre d'Economie de la Sorbonne 21012, Université Panthéon-Sorbonne (Paris 1).
29 septembre 2021
  • Dialogues économiques

L'économie de la santé - Interview de Bruno Ventelou

Bruno Ventelou (AMSE/CNRS), économiste de la santé, nous parle de ses travaux repris par la revue Dialogues économiques.
17 septembre 2021
  • Dialogues économiques

Pourquoi la plupart des prix changent-ils rarement ?

Si les prix de l’essence changent fréquemment, ceux de l’électroménager, beaucoup moins. Comment expliquer que pour la plupart des produits, les prix restent fixes sur des périodes plus ou moins longues? La raison principale est simple : les entreprises n’analysent pas leurs prix en permanence, cela serait trop coûteux ! C’est la conclusion d’un modèle statistique proposé par les économistes Mark N. Harris, Hervé Le Bihan et Patrick Sevestre.
Référence : Harris MN, Le Bihan H., Sevestre P., 2020, “Identifying Price Reviews by Firms: An Econometric Approach.” Journal of Money, Credit and Banking, 52 (2–3), 293–322.
15 septembre 2021
  • Dialogues économiques

Mieux vaut prévenir que…vieillir ?

En 2019, les dépenses publiques de santé dans l’Union Européenne se sont élevées à 983 milliards d’euros, soit 7 % du PIB en moyenne. En constante augmentation, en 2050, les dépenses de santé devraient atteindre entre 1223 et 1278 milliards d’euros selon l’étude menée par les chercheurs Yevgeniy Goryakin, Sophie Thiébaut, Sébastien Cortaredona, Aliénor Lerouge, Michele Cecchini, Andrea Feigl et Bruno Ventelou.
Référence : Goryakin Y., Thiébaut S.P., Cortaredona S., Lerouge M. A., Cecchini M., Feigi A., Ventelou B., 2020, "Assessing the future medical cost burden for the European health systems under alternative exposure-to-risks scenarios", PLOS ONE 15(9)
01 septembre 2021
  • Dialogues économiques

L'été avec Dialogues économiques

Dialogues économiques prend ses quartiers d'été et vous donne rendez-vous mercredi 1 septembre ! Pour vous faire patienter d'ici là, la revue vous propose une sélection d'articles à lire ou à relire...
20 juillet 2021
  • Dialogues économiques

Faire du doute rentable

Fin mai 2021, un youtubeur français révèle sur les réseaux sociaux avoir été approché par une agence de communication pour discréditer le vaccin Pfizer-BioNTech. Suite à sa déclaration, d’autres influenceurs 2.0 européens indiquent avoir reçu la même proposition. L’accord proposé était de mettre en avant un argumentaire pré-écrit, et de surcroit faux, en échange d’une rémunération. Le but ? Certainement de favoriser un autre vaccin au détriment de celui fabriqué par l’entreprise allemande. Cette tentative de semer le doute par une voix discordante n’est pas sans rappeler celles mises en place par des industriels pour manipuler l’opinion publique. Les économistes Yann Bramoullé et Caroline Orset ont modélisé de manière théorique le coût de la manipulation de l’information scientifique par des entreprises.
Référence : Bramoullé Y., Orset C., 2018, "Manufacturing doubt", Journal of Environmental Economics and Management, 90 (C), 119-133
30 juin 2021
  • Dialogues économiques

Talent, taxes et égalité des chances

Qu’est-ce que le talent ? Selon l’économiste Alain Trannoy, c’est la somme d’une aptitude initiale et des efforts fournis pour l’entretenir. Cette définition s’inscrit dans un cadre philosophique plus large, celui de l’égalité des chances, et s’intègre dans un modèle de taxation redistributive dont l’objectif est de réduire les inégalités de revenu.
Référence : Trannoy A., 2019, "Talent, equality of opportunity and optimal non-linear income tax", J Econ Inequal 17, 5–28, numéro spécial en l’honneur de Tony Atkinson.
16 juin 2021
  • Dialogues économiques

Combien vaut un air plus pur ?

Maladies cardiovasculaires ou respiratoires, contribution au réchauffement climatique, atteintes aux cultures ou dégradation des bâtiments … Les effets néfastes de la pollution atmosphérique sont nombreux. Mais comment calculer les bénéfices associés à sa réduction quand ils n’ont pas de prix ? En estimant le montant que nous serions prêts à payer pour éviter les décès associés, par exemple. C’est ainsi qu’à partir des travaux de Santé publique France, l’économiste Olivier Chanel exprime en euros les décès qui pourraient être évités en réduisant la pollution de l’air.
Référence : Chanel O., Medina S., Pascal M., 2020, "Évaluation économique de la mortalité liée à la pollution atmosphérique en France", Journal de gestion et d'Economie de la santé, 38(2), 77-92.
12 mai 2021
  • Dialogues économiques

Quand la croissance se prend la dette

Avec la crise sanitaire liée à la Covid-19, la dette française s’est multipliée. Mais la dette est-elle mauvaise pour la croissance ? La réponse est complexe : entre les variations du PIB, principal résultat d’une dette élevée, et l’importance des informations que les acteurs économiques reçoivent, beaucoup de paramètres entrent en jeu. C’est ce qu’étudient les économistes Arnaud Chéron, Kazuo Nishimura, Carine Nourry, Thomas Seegmuller et Alain Venditti.
Référence : Chéron A., Nishimura K., Nourry C., Seegmuller T., Venditti A., 2019, "Growth and Public Debt: What Are the Relevant Trade ‐ Offs?," Journal of Money, Credit and Banking, 51 ( 2-3), 655-682
28 avril 2021