Publications

La plupart des informations présentées ci-dessous ont été récupérées via RePEc avec l'aimable autorisation de Christian Zimmermann
Conditions necessary for the sustainability of an emerging area: The importance of banking and financial regional criteriaJournal articleCéline Gimet, Journal of Multinational Financial Management, Volume 17, Issue 4, pp. 317-335, Forthcoming

The last financial crises have revealed the vulnerability of many emerging countries. Yet, within an economically integrated area, some groups of countries have been spared the disastrous consequences of these crises. The purpose of this article is to underline the similarities between these countries in order to draw up a set of regional criteria that would protect an area against speculative attacks. Using a probit analysis, we show that the convergence of some banking and financial indicators towards reference levels guarantees the confidence of international lenders, which in turn limits financial contagion. A narrow margin between the amount of external debt, in particular the short-term debt of the country and a reference level constitutes a protection against the risk of illiquidity. Similarly, a low domestic credit in comparison with the international reserves of the economy is also an indicator of the sustainability of an area for international lenders that ensures its stock exchange stability.

The impacts of standard monetary and budgetary policies on liquidity and financial markets: International evidence from the credit freeze crisisJournal articleMarie-Hélène Gagnon et Céline Gimet, Journal of Banking & Finance, Volume 37, Issue 11, pp. 4599-4614, Forthcoming

This paper evaluates the domestic and international impacts of lowering short-term interest rates and increasing budget spending on several indicators of liquidity, volatility, credit and economic activity. Data from the 2003–2011 period in the United States, the Euro zone and Canada were used to develop two SVAR models for assessing the national effectiveness and the international spillovers of monetary and budgetary policies during the credit freeze crisis. While monetary policies caused a temporary decrease in volatility and increase in liquidity in North American stock markets, the shocks were mainly domestic and ineffective at generating liquidity in the banking sector. In contrast, government spending shocks had a positive impact on credit and consumption, especially in Europe and Canada. Moreover, budgetary policies also had a positive international spillover effect on consumption and credit, especially for smaller economies such as Canada.

Endogenous Fragility in Microfinance: Evidence from IndiaBook chapterCéline Gimet et Thomas Lagoarde-Segot, May 21, 2013, pp. 63-88, IMPERIAL COLLEGE PRESS, Forthcoming
Smart Presse Economie de l'innovation dans la Presse DigitaleBookDominique Augey, Forthcoming
Variational analysis and Variational rationality in Behavioral sciences: stationary trapsJournal articleBoris S. Mordukhovich et Antoine Soubeyran, Optimization, Forthcoming

This paper concerns applications of variational analysis to some local aspects of behavioral science modeling by developing an effective variational rationality approach to these and related issues. Our main attention is paid to local stationary traps, which reflect such local equilibrium and the like positions in behavioral science models that are not worthwhile to quit. We establish constructive linear optimistic evaluations of local stationary traps by using generalized differential tools of variational analysis that involve subgradients and normals for nonsmooth and nonconvex objects as well as variational and extremal principles.

Enquête sur les libertés et l’égalité : Tome 2 : Théories et prolongements - Volume 3BookPhilippe Grill, E-conomiques, 569 pages, Forthcoming

Le projet de Philippe Grill est d’enquêter sur les origines et les fondements des doctrines et théories relatives aux libertés et à l’égalité. Son approche est proprement philosophico-économique, au sens où elle s’appuie sur l’une et l’autre discipline. Cette exploration conceptuelle des théories économiques et philosophiques, des hypothèses qui les fondent, des notions qui les irriguent, ou encore des masses de données empiriques aux interprétations multiples, voire contradictoires, se révèle cruciale car c’est à partir de ces doctrines et théories que sont conçues et promues les organisations sociales et les politiques publiques qui déterminent « dans quel monde on vit », en décrétant le possible et l’impossible en ces domaines. L’ouvrage contribue ainsi pleinement aux débats actuels d’éthique sociale en fournissant les moyens de définir ce que pourrait être une organisation sociale « humaniste ».
En effet, si l’on veut changer le monde, il faut le comprendre… Sereinement, pédagogiquement, c’est notamment à cette compré­hen­sion maximale que nous invite Philippe Grill. La somme encyclopédique qu’il nous propose déploie le panorama d’une philosophie économique où sont convoqués les savoirs contemporains issus de nombreuses disciplines (outre les sciences économiques bien sûr, les autres sciences sociales, la logique, l’épistémologie, les sciences cognitives, les neurosciences, la biologie de l’évolution, etc., ainsi que les engagements ontologiques des nombreux penseurs que l’ouvrage étudie). Ici, point de simple juxtaposition de disciplines, mais une architecture des connaissances qui veut montrer que les conceptions idoines sont nécessairement connexes si l’on entend démêler l’écheveau d’un homo œconomicus authentique, renversant le modèle factice que rabâchent les propagandistes de vulgates économiques outrancièrement simplistes et irréalistes. Ainsi, ce livre est un puissant levier de ce mouvement salutaire.

Enquête sur les libertés et l’égalité : Tome 2 : Théories et prolongements - Volume 2BookPhilippe Grill, E-conomiques, 569 pages, Forthcoming

Le projet de Philippe Grill est d’enquêter sur les origines et les fondements des doctrines et théories relatives aux libertés et à l’égalité. Son approche est proprement philosophico-économique, au sens où elle s’appuie sur l’une et l’autre discipline. Cette exploration conceptuelle des théories économiques et philosophiques, des hypothèses qui les fondent, des notions qui les irriguent, ou encore des masses de données empiriques aux interprétations multiples, voire contradictoires, se révèle cruciale car c’est à partir de ces doctrines et théories que sont conçues et promues les organisations sociales et les politiques publiques qui déterminent « dans quel monde on vit », en décrétant le possible et l’impossible en ces domaines. L’ouvrage contribue ainsi pleinement aux débats actuels d’éthique sociale en fournissant les moyens de définir ce que pourrait être une organisation sociale « humaniste ».
En effet, si l’on veut changer le monde, il faut le comprendre… Sereinement, pédagogiquement, c’est notamment à cette compré­hen­sion maximale que nous invite Philippe Grill. La somme encyclopédique qu’il nous propose déploie le panorama d’une philosophie économique où sont convoqués les savoirs contemporains issus de nombreuses disciplines (outre les sciences économiques bien sûr, les autres sciences sociales, la logique, l’épistémologie, les sciences cognitives, les neurosciences, la biologie de l’évolution, etc., ainsi que les engagements ontologiques des nombreux penseurs que l’ouvrage étudie). Ici, point de simple juxtaposition de disciplines, mais une architecture des connaissances qui veut montrer que les conceptions idoines sont nécessairement connexes si l’on entend démêler l’écheveau d’un homo œconomicus authentique, renversant le modèle factice que rabâchent les propagandistes de vulgates économiques outrancièrement simplistes et irréalistes. Ainsi, ce livre est un puissant levier de ce mouvement salutaire. Moins

Enquête sur les libertés et l’égalité : Tome 2 : Théories et prolongements - Volume 1BookPhilippe Grill, E-conomiques, 569 pages, Forthcoming

Le projet de Philippe Grill est d’enquêter sur les origines et les fondements des doctrines et théories relatives aux libertés et à l’égalité. Son approche est proprement philosophico-économique, au sens où elle s’appuie sur l’une et l’autre discipline. Cette exploration conceptuelle des théories économiques et philosophiques, des hypothèses qui les fondent, des notions qui les irriguent, ou encore des masses de données empiriques aux interprétations multiples, voire contradictoires, se révèle cruciale car c’est à partir de ces doctrines et théories que sont conçues et promues les organisations sociales et les politiques publiques qui déterminent « dans quel monde on vit », en décrétant le possible et l’impossible en ces domaines. L’ouvrage contribue ainsi pleinement aux débats actuels d’éthique sociale en fournissant les moyens de définir ce que pourrait être une organisation sociale « humaniste ».
En effet, si l’on veut changer le monde, il faut le comprendre… Sereinement, pédagogiquement, c’est notamment à cette compré­hen­sion maximale que nous invite Philippe Grill. La somme encyclopédique qu’il nous propose déploie le panorama d’une philosophie économique où sont convoqués les savoirs contemporains issus de nombreuses disciplines (outre les sciences économiques bien sûr, les autres sciences sociales, la logique, l’épistémologie, les sciences cognitives, les neurosciences, la biologie de l’évolution, etc., ainsi que les engagements ontologiques des nombreux penseurs que l’ouvrage étudie). Ici, point de simple juxtaposition de disciplines, mais une architecture des connaissances qui veut montrer que les conceptions idoines sont nécessairement connexes si l’on entend démêler l’écheveau d’un homo œconomicus authentique, renversant le modèle factice que rabâchent les propagandistes de vulgates économiques outrancièrement simplistes et irréalistes. Ainsi, ce livre est un puissant levier de ce mouvement salutaire. Moins

Enquête sur les libertés et l’égalité : Tome 1 : Origines et fondements - Volume 2 : Economie, et métaphysiqueBookPhilippe Grill, E-conomiques, Number 2, Forthcoming

Le projet de Philippe Grill est d’enquêter sur les origines et les fondements des doctrines et théories relatives aux libertés et à l’égalité. Son approche est proprement philosophico-économique, au sens où elle s’appuie sur l’une et l’autre discipline. Cette exploration conceptuelle des théories économiques et philosophiques, des hypothèses qui les fondent, des notions qui les irriguent, ou encore des masses de données empiriques aux interprétations multiples, voire contradictoires, se révèle cruciale car c’est à partir de ces doctrines et théories que sont conçues et promues les organisations sociales et les politiques publiques qui déterminent « dans quel monde on vit », en décrétant le possible et l’impossible en ces domaines. L’ouvrage contribue ainsi pleinement aux débats actuels d’éthique sociale en fournissant les moyens de définir ce que pourrait être une organisation sociale « humaniste ».
En effet, si l’on veut changer le monde, il faut le comprendre… Sereinement, pédagogiquement, c’est notamment à cette compré­hen­sion maximale que nous invite Philippe Grill. La somme encyclopédique qu’il nous propose déploie le panorama d’une philosophie économique où sont convoqués les savoirs contemporains issus de nombreuses disciplines (outre les sciences économiques bien sûr, les autres sciences sociales, la logique, l’épistémologie, les sciences cognitives, les neurosciences, la biologie de l’évolution, etc., ainsi que les engagements ontologiques des nombreux penseurs que l’ouvrage étudie). Ici, point de simple juxtaposition de disciplines, mais une architecture des connaissances qui veut montrer que les conceptions idoines sont nécessairement connexes si l’on entend démêler l’écheveau d’un homo œconomicus authentique, renversant le modèle factice que rabâchent les propagandistes de vulgates économiques outrancièrement simplistes et irréalistes. Ainsi, ce livre est un puissant levier de ce mouvement salutaire. Moins

Pollution and growth: The role of pension in the efficiency of health and environmental policiesJournal articleArmel Ngami et Thomas Seegmuller, International Journal of Economic Theory, Forthcoming

This paper analyzes the effect of a pay-as-you-go pension system on the evolution of capital and pollution, and on the efficiency of an environmental versus health policy. In an overlapping generations model, we introduce endogenous longevity that depends on pollution and health expenditures. Global dynamics may display multiple balanced growth paths (BGPs). We show that by discouraging savings, a policy that promotes the pension system enlarges the environmental poverty trap. More surprisingly, the environmental policy has contrasting effects according to the significance of the pension system. If it has a small size, a more environmentally-friendly policy enlarges the environmental poverty trap and leads to a rise in capital over pollution at the highest stationary equilibrium. In contrast, in economies where intergenerational solidarity is well developed, capital over pollution decreases at the highest BGP. In such a case, the environmental policy does not necessarily lead to a better longevity and growth.