Repenser la propriété de l’entreprise pour plus de justice sociale

Press / expertise
Le pacte proposé par dix-neuf ONG, organisations et syndicats mardi 5 mars afin de « faire face à l’urgence sociale et économique » fait état de 66 propositions. Parmi ces dernières, nombreuses sont celles qui concernent la place du salarié dans l’entreprise et la nécessité d’une réforme en profondeur de cette dernière. Une tribune de Patrick Pintus dans The Conversation.
March 11th 2019

La mobilisation des entreprises a été, à la demande d’Emmanuel Macron, l’un des éléments de réponse du gouvernement face au mouvement de contestation en France incarné par les « gilets jaunes ».

Mais les pistes de réflexion les plus commentées se cantonnent pour l’essentiel à la fiscalité. On évoque ainsi le retour de l’Impôt de Solidarité sur la Fortune dans sa forme précédente ou encore de la création d’une tranche supplémentaire dans le barème de l’impôt sur le revenu. Récemment, le président de la République a fait quelques concessions concernant l’attribution de primes, l’augmentation du smic et la suppression de la hausse de la CSG pour une partie des retraités.

C’est pourtant d’abord au sein de l’entreprise que la justice sociale doit prendre racine. L’entreprise est en effet le lieu où prennent naissance les différences de revenus, à commencer par les inégalités entre femmes et hommes, et c’est également l’espace où se négocie le pouvoir d’achat.

Est-il raisonnable que l’action publique accepte ce niveau primaire d’inégalité, quel qu’il soit, et fasse porter tout l’effort sur la politique fiscale ?

Un article de Patrick Pintus (Aix-Marseille Université, AMSE) dans The Conversation

Lire l'article complet

© Photo Patrice Calatayu on Flickr - Creative Commons

Previously issued

  • Dialogues économiques

Ambivalent relationship between HIV and education

Sub-Saharan Africa has the highest HIV rate in the world, but there is a lack of public healthcare systems and huge inequalities regarding healthcare. Besides direct impacts on health, the HIV epidemic has side effects on children’s education, affecting parental behaviour around the risk of getting ill, find the economists Renaud Bourlès, Bruno Ventelou, and Maame Esi Wood.
January 06th 2020
  • Dialogues économiques

Globalization and colonization : a tale of size

There’s a message in people’s changes in height size. During the first globalization period, at the end of the 19th century, Filipinos lost up to 1.5 centimetres compared to their grandparents. This may be evidence of the degradation of living standards and nutrition. Economic growth does not pay off for everyone in the same way, as those who lived in colonized areas know.
December 18th 2019