Publications

Most of the information presented on this page have been retrieved from RePEc with the kind authorization of Christian Zimmermann
Equilibrium set-valued variational principles and the lower boundedness condition with application to psychologyJournal articleJing-Hui Qiu, Antoine Soubeyran and Fei He, Optimization, pp. 1-33, Forthcoming

We first give a pre-order principle whose form is very general. Combining the pre-order principle and generalized Gerstewitz functions, we establish a general equilibrium version of set-valued Ekeland variational principle (denoted by EVP), where the objective function is a set-valued bimap defined on the product of quasi-metric spaces and taking values in a quasi-ordered linear space, and the perturbation consists of a subset of the ordering cone multiplied by the quasi-metric. From this, we obtain a number of new results which essentially improve the related results. Particularly, the earlier lower boundedness condition has been weakened. Finally, we apply the new EVPs to Psychology.

Enquête sur les libertés et l’égalité : Tome 1 : Origines et fondements - Volume 2 : Economie, et métaphysiqueBookPhilippe Grill, E-conomiques, Number 2, Forthcoming

Le projet de Philippe Grill est d’enquêter sur les origines et les fondements des doctrines et théories relatives aux libertés et à l’égalité. Son approche est proprement philosophico-économique, au sens où elle s’appuie sur l’une et l’autre discipline. Cette exploration conceptuelle des théories économiques et philosophiques, des hypothèses qui les fondent, des notions qui les irriguent, ou encore des masses de données empiriques aux interprétations multiples, voire contradictoires, se révèle cruciale car c’est à partir de ces doctrines et théories que sont conçues et promues les organisations sociales et les politiques publiques qui déterminent « dans quel monde on vit », en décrétant le possible et l’impossible en ces domaines. L’ouvrage contribue ainsi pleinement aux débats actuels d’éthique sociale en fournissant les moyens de définir ce que pourrait être une organisation sociale « humaniste ».
En effet, si l’on veut changer le monde, il faut le comprendre… Sereinement, pédagogiquement, c’est notamment à cette compré­hen­sion maximale que nous invite Philippe Grill. La somme encyclopédique qu’il nous propose déploie le panorama d’une philosophie économique où sont convoqués les savoirs contemporains issus de nombreuses disciplines (outre les sciences économiques bien sûr, les autres sciences sociales, la logique, l’épistémologie, les sciences cognitives, les neurosciences, la biologie de l’évolution, etc., ainsi que les engagements ontologiques des nombreux penseurs que l’ouvrage étudie). Ici, point de simple juxtaposition de disciplines, mais une architecture des connaissances qui veut montrer que les conceptions idoines sont nécessairement connexes si l’on entend démêler l’écheveau d’un homo œconomicus authentique, renversant le modèle factice que rabâchent les propagandistes de vulgates économiques outrancièrement simplistes et irréalistes. Ainsi, ce livre est un puissant levier de ce mouvement salutaire. Moins

Enquête sur les libertés et l’égalité : Tome 2 : Théories et prolongements - Volume 3BookPhilippe Grill, E-conomiques, 569 pages, Forthcoming

Le projet de Philippe Grill est d’enquêter sur les origines et les fondements des doctrines et théories relatives aux libertés et à l’égalité. Son approche est proprement philosophico-économique, au sens où elle s’appuie sur l’une et l’autre discipline. Cette exploration conceptuelle des théories économiques et philosophiques, des hypothèses qui les fondent, des notions qui les irriguent, ou encore des masses de données empiriques aux interprétations multiples, voire contradictoires, se révèle cruciale car c’est à partir de ces doctrines et théories que sont conçues et promues les organisations sociales et les politiques publiques qui déterminent « dans quel monde on vit », en décrétant le possible et l’impossible en ces domaines. L’ouvrage contribue ainsi pleinement aux débats actuels d’éthique sociale en fournissant les moyens de définir ce que pourrait être une organisation sociale « humaniste ».
En effet, si l’on veut changer le monde, il faut le comprendre… Sereinement, pédagogiquement, c’est notamment à cette compré­hen­sion maximale que nous invite Philippe Grill. La somme encyclopédique qu’il nous propose déploie le panorama d’une philosophie économique où sont convoqués les savoirs contemporains issus de nombreuses disciplines (outre les sciences économiques bien sûr, les autres sciences sociales, la logique, l’épistémologie, les sciences cognitives, les neurosciences, la biologie de l’évolution, etc., ainsi que les engagements ontologiques des nombreux penseurs que l’ouvrage étudie). Ici, point de simple juxtaposition de disciplines, mais une architecture des connaissances qui veut montrer que les conceptions idoines sont nécessairement connexes si l’on entend démêler l’écheveau d’un homo œconomicus authentique, renversant le modèle factice que rabâchent les propagandistes de vulgates économiques outrancièrement simplistes et irréalistes. Ainsi, ce livre est un puissant levier de ce mouvement salutaire.

Enquête sur les libertés et l’égalité : Tome 2 : Théories et prolongements - Volume 2BookPhilippe Grill, E-conomiques, 569 pages, Forthcoming

Le projet de Philippe Grill est d’enquêter sur les origines et les fondements des doctrines et théories relatives aux libertés et à l’égalité. Son approche est proprement philosophico-économique, au sens où elle s’appuie sur l’une et l’autre discipline. Cette exploration conceptuelle des théories économiques et philosophiques, des hypothèses qui les fondent, des notions qui les irriguent, ou encore des masses de données empiriques aux interprétations multiples, voire contradictoires, se révèle cruciale car c’est à partir de ces doctrines et théories que sont conçues et promues les organisations sociales et les politiques publiques qui déterminent « dans quel monde on vit », en décrétant le possible et l’impossible en ces domaines. L’ouvrage contribue ainsi pleinement aux débats actuels d’éthique sociale en fournissant les moyens de définir ce que pourrait être une organisation sociale « humaniste ».
En effet, si l’on veut changer le monde, il faut le comprendre… Sereinement, pédagogiquement, c’est notamment à cette compré­hen­sion maximale que nous invite Philippe Grill. La somme encyclopédique qu’il nous propose déploie le panorama d’une philosophie économique où sont convoqués les savoirs contemporains issus de nombreuses disciplines (outre les sciences économiques bien sûr, les autres sciences sociales, la logique, l’épistémologie, les sciences cognitives, les neurosciences, la biologie de l’évolution, etc., ainsi que les engagements ontologiques des nombreux penseurs que l’ouvrage étudie). Ici, point de simple juxtaposition de disciplines, mais une architecture des connaissances qui veut montrer que les conceptions idoines sont nécessairement connexes si l’on entend démêler l’écheveau d’un homo œconomicus authentique, renversant le modèle factice que rabâchent les propagandistes de vulgates économiques outrancièrement simplistes et irréalistes. Ainsi, ce livre est un puissant levier de ce mouvement salutaire. Moins

Enquête sur les libertés et l’égalité : Tome 2 : Théories et prolongements - Volume 1BookPhilippe Grill, E-conomiques, 569 pages, Forthcoming

Le projet de Philippe Grill est d’enquêter sur les origines et les fondements des doctrines et théories relatives aux libertés et à l’égalité. Son approche est proprement philosophico-économique, au sens où elle s’appuie sur l’une et l’autre discipline. Cette exploration conceptuelle des théories économiques et philosophiques, des hypothèses qui les fondent, des notions qui les irriguent, ou encore des masses de données empiriques aux interprétations multiples, voire contradictoires, se révèle cruciale car c’est à partir de ces doctrines et théories que sont conçues et promues les organisations sociales et les politiques publiques qui déterminent « dans quel monde on vit », en décrétant le possible et l’impossible en ces domaines. L’ouvrage contribue ainsi pleinement aux débats actuels d’éthique sociale en fournissant les moyens de définir ce que pourrait être une organisation sociale « humaniste ».
En effet, si l’on veut changer le monde, il faut le comprendre… Sereinement, pédagogiquement, c’est notamment à cette compré­hen­sion maximale que nous invite Philippe Grill. La somme encyclopédique qu’il nous propose déploie le panorama d’une philosophie économique où sont convoqués les savoirs contemporains issus de nombreuses disciplines (outre les sciences économiques bien sûr, les autres sciences sociales, la logique, l’épistémologie, les sciences cognitives, les neurosciences, la biologie de l’évolution, etc., ainsi que les engagements ontologiques des nombreux penseurs que l’ouvrage étudie). Ici, point de simple juxtaposition de disciplines, mais une architecture des connaissances qui veut montrer que les conceptions idoines sont nécessairement connexes si l’on entend démêler l’écheveau d’un homo œconomicus authentique, renversant le modèle factice que rabâchent les propagandistes de vulgates économiques outrancièrement simplistes et irréalistes. Ainsi, ce livre est un puissant levier de ce mouvement salutaire. Moins

Filling the “Decency Gap”? Donors’ Reaction to US Policy on International Family Planning AidJournal articleNathalie Ferrière, The World Bank Economic Review, Volume 38, Issue 1, pp. 185-207, Forthcoming

The impact of US allocation of family planning aid on other donors is studied in order to gain new insights into donor interactions. Within this context, the dominant player in the sector is the United States, whose policies on family planning undergo changes influenced by domestic debates surrounding abortion. By utilizing the Mexico City Policy and considering exposure to this particular policy as an instrumental factor, it has been observed that other donors do not immediately react to policy changes made by the United States, either contemporaneously or within one year. However, a noticeable shift occurs after a two-year period, indicating that these donors eventually align their allocation strategies with those of the United States. Further analysis of this phenomenon reveals varying patterns among different types of donors. While smaller donors exhibit a clear intention to compensate for US policy changes, larger donors display a mix of competitive tendencies and herding behavior, thereby reinforcing the impact of the Mexico City Policy after the two-year time frame.

Coercivity and generalized proximal algorithms: application-traveling around the worldJournal articleE. A. Papa Quiroz, A. Soubeyran and P. R. Oliveira, ANNALS OF OPERATIONS RESEARCH, Volume 321, Issue 1-2, pp. 451-467, Forthcoming

We present an inexact proximal point algorithm using quasi distances to solve a minimization problem in the Euclidean space. This algorithm is motivated by the proximal methods introduced by Attouch et al., section 4, (Math Program Ser A, 137: 91-129, 2013) and Solodov and Svaiter (Set Valued Anal 7:323-345, 1999). In contrast, in this paper we consider quasi distances, arbitrary (non necessary smooth) objective functions, scalar errors in each objective regularized approximation and vectorial errors on the residual of the regularized critical point, that is, we have an error on the optimality condition of the proximal subproblem at the new point. We obtain, under a coercivity assumption of the objective function, that all accumulation points of the sequence generated by the algorithm are critical points (minimizer points in the convex case) of the minimization problem. As an application we consider a human location problem: How to travel around the world and prepare the trip of a lifetime.

Sovereign wealth fund governance: A trade-off between internal and external legitimacyJournal articleJeanne Amar and Christelle Lecourt, International Business Review, Volume 32, Issue 6, pp. 102193, Forthcoming

In this paper, we provide a better understanding of what drives sovereign wealth funds (SWFs) to improve their governance. Using the most recent SWF governance scoreboard from Maire et al. (2021), we estimate a fractional response model to determine whether SWF governance disclosure norms are driven by the search for internal or external legitimacy. Overall, we find that SWFs have better governance when they originate from democratic countries with high-quality, national governance. Our results also show that SWFs tend to have better governance quality when they need to acquire external legitimacy vis-à-vis the target company and its government. In particular, we find that SWFs have an incentive to improve their governance when they are sufficiently internationalized, when the amount of foreign assets invested abroad is sufficiently large or when the amount of shares acquired in developed countries is significant. These findings demonstrate how SWFs may proactively build legitimacy in host countries when they need to adapt their foreign entry strategies. Our results have important implications for understanding the determinants of SWF governance in general.

Environment, public debt, and epidemicsJournal articleMarion Davin, Mouez Fodha and Thomas Seegmuller, Journal of Public Economic Theory, Volume 25, Issue 6, pp. 1270-1303, Forthcoming

We study whether fiscal policies, especially public debt, can help to curb the macroeconomic and health consequences of epidemics. Our approach is based on three main features: we introduce the dynamics of epidemics in an overlapping generations model to take into account that old people are more vulnerable; people are more easily infected when pollution is high; public spending in health care and public debt can be used to tackle the effects of epidemics. We show that fiscal policies can promote convergence to a stable disease-free steady state. When public policies are not able to permanently eradicate the epidemic, public debt, and income transfers could reduce the number of infected people and increase capital and GDP per capita. As a prerequisite, pollution intensity should not be too high. Finally, we define a household subsidy policy that eliminates income and welfare inequalities between healthy and infected individuals.

The Macroeconomic Impact of the 1918-19 Influenza Pandemic in SwedenJournal articleMartin Karlsson, Mykhailo Matvieiev and Maksym Obrizan, B E JOURNAL OF MACROECONOMICS, Volume 23, Issue 2, pp. 637-675, Forthcoming

In this paper, we develop an overlapping generations model with endogenous fertility and calibrate it to the Swedish historical data in order to estimate the economic cost of the 1918-19 influenza pandemic. The model identifies survivors from younger cohorts as main benefactors of the windfall bequests following the influenza mortality shock. We also show that the general equilibrium effects of the pandemic reveal themselves over the wage channel rather than the interest rate, fertility or labor supply channels. Finally, we demonstrate that the influenza mortality shock becomes persistent, driving the aggregate variables to lower steady states which costs the economy 1.819% of the output loss over the next century.